La Chine vient de construire la plus grande centrale solaire asiatique à concentration sur son territoire, achevée le 27 décembre dernier. Elle est située dans le désert de Gobi, précisément dans la province du Gansu, et dispose d’une capacité de 100 MW.

Il s’agit d’une centrale solaire à concentration, bien différente de celles disposant de capteurs photovoltaïques.  Une tour centrale est édifiée, autour de laquelle sont placés des miroirs qui concentrent la chaleur jusqu’au sommet de la tour. Un fluide y circule, permettant de stocker l’énergie retirée. Cela va servir à faire tourner des turbines pour générer de l’électricité. Une centrale solaire de ce type peut stocker suffisamment d énergie pour fonctionner de jour comme de nuit

D’autres centrales solaires à concentration existent dans le monde, comme celle d’Ivanpah, en Californie, ou encore la plus puissante basée à Noor au Maroc, à 200 km au sud de Marrakech, d’une puissance de 580 MW. Le Maroc parie effectivement sur les énergies renouvelables, notamment avec le lancement d’un plan solaire depuis bientôt 10 ans. 

Il est vrai que ce type de centrales solaires coûte encore bien plus cher à la construction que celles plus classiques utilisant des panneaux photovoltaïques. Mais à moyen terme, leur rendement exceptionnel ou encore leur capacité à fonctionner 24 heures sur 24 vont très certainement faire la différence et leur nombre ne devrait faire que croitre dans les années futures.