aménagement de toilette seche en bois

Les toilettes sèches permettent d'économiser environ 30% de l'eau sanitaire d'un ménage - crédit : Bonne eau bonne terre

Les toilettes sèches ou toilettes à compost sont des latrines qui n'utilisent pas d'eau et permettent de récupérer les excréments pour en faire du compost.

L'utilisation de toilettes à eau représente environ 30% de la consommation d'eau d'un ménage.

Les toilettes sèches permettent d'économiser cette eau tout en recyclant les matières organiques en compost.

Les selles se dégradant mal dans l'eau, leur traitement est long et onéreux pour les collectivités.
A l'échelle d'un pays occidental, environ 30% des eaux usées proviennent des toilettes à eau.

Principe de fonctionnement d'une toilette sèche

Une toilette sèche est composée d'une lunette et d'un conteneur en acier ou plastique.
Le système est posé au sol sans raccordement à un système d'évacuation.

Les matières organiques (selles et urines) sont recueillies dans le seau dont le fond a été préalablement rempli de quelques centimètres de litière (sciure de bois, carton déchiqueté, copeaux...)
Après chaque utilisation, il faut recouvrir ses besoins d'une poignée de litière pour neutraliser les odeurs.

Dans les toilettes utilisant de la sciure de bois, un forte odeur de bois se dégage, souvent plus agréable que l'odeur d'une toilette à eau !

La décomposition de la matière ou compostage commence alors, et lorsque le seau est plein, il faut le vider dans le coin compost du jardin ou chez un agriculteur.
Après une année de repos, le compost pourra être utilisé et évitera l'emploi d'engrais chimiques.

Avantages :
Système simple et peu onéreux
Pas de raccordement des toilettes aux égouts ou à la fosse septique
Pas problème de gel des canalisations
Économies d'environ 30% de l'eau sanitaire
Recyclage des déchets en compost, évite ou limite l'utilisation d'engrais chimiques.
Inconvénients :
Système plus contraignant en zone urbaine dense qu'en zone rurale.
Approvisionnement régulier en sciure nécessaire, il faut s'assurer que la sciure ne provient pas de bois traiter pour ne pas contaminer la terre.

Les différents types de compostage

Il existe plusieurs types de compostages :

  • Le compostage externe

  • Le compostage par déshydratation

  • Le lombricompostage :
    Utilisation de lombrics pour accélérer la transformation des matières fécales et réduire le volume de matière.
    L'urine doit être séparée des matières fécales, elle peut être diluée dans l'eau d'arrosage à hauteur de 10% environ.

Exemples d'installations de toilettes sèches

Exemples à venir

Partager l'article :