Voile géante pour la marine marchande

La voile géante permet d’économiser du carburant - crédit : Skysails

Cantonnée à la plaisance depuis la révolution industrielle, l’énergie du vent pourrait désormais aider à la traction des navires marchands de grandes tailles.
Spécialistes du kite (voile libre) des sociétés comme Kiteship ou SkySails proposent d’adapter ce principe aux navires de commerce.
Les bénéfices pour l’environnement porte sur la réduction de la combustion de l’énergie fossile, en effet l’activité de la marine marchande est l’un des facteurs principaux contribuant au changement climatique avec l’industrie et la circulation automobile.
La méthode peut être appliquée à tout type de bateau, pétroliers, cargos, ferry, yachts ...

Principe de fonctionnement du Kiteship

Bras télescopique pour hisser le Kite dans les airs

Un bras télescopique permet de placer la voile libre dans les airs
crédit : Skysails

Un treuil et un bras télescopique permettent de placer la voile libre dans les airs.
Une fois placé en altitude la voile contribue à tracter le navire.
L’aile géante décrit en permanence des cercles, ou des huit, à haute altitude, et profite ainsi du vent apparent, ce qui lui donne deux à trois fois plus de puissance qu’un parachute passif.
Le cerf-volant est relié au bateau par un seul point, sur un sabot mobile, capable de se déplacer autour de la proue pour choisir le meilleur compromis entre le cap suivi et la direction du vent. La gîte s’en trouve limitée.

Avantages :
Le vent est abondant en haute mer
La technologie peut être installée à posteriori sur différents types de navires
Inconvénients :
Le maniement de la voile est complexe (les bateaux tractés devront embarquer un ingénieur dans leur équipage)
Technologie onéreuse

Réalisations commerciales, projets et prototypes

le prototype SkySails-System

le SkySails-System

Une fois en altitude, la voile géante tracte le navire - crédit : Skysails

Testé sur le bateau "Beaufort" long de 55 mètres pour 800 Tonnes, le système d’aile géante a permis d’économiser de 10 à 35% de carburant. Dans des conditions de vent optimales, la consommation en carburant a pu être réduite de 50%.

La voile SkySails peut fonctionner à une altitude comprise entre 100 et 300 mètres afin de capter des vents plus forts et plus stables qu’en surface. Le pilotage de l’aile, son largage et sa récupération sont entièrement automatisés grâce à un bras mobile.

Outre la réduction de la consommation de carburant et donc l’émission de polluant, ce système de cerfs-volants géants permet d’accroître la vitesse du navire de 10 %.

réduction de 10% à 35% de la consommation de carburant

D’après les essais, l’économie en carburant annuelle représenterait environ 280.000 euros.
La production a grande échelle de cette voile géante devrait démarrer en 2008. Pour l’instant, le système de SkySail n’est pas bon marché. Selon sa surface, une aile coûtera entre 300 000 et 2,5 millions d’euros.

le projet MV Beluga SkySails, équiper un cargo de 140 mètres de long

Beluga skysails, voile géante

Une aile de 160 m2 équipera le cargo Beluga - crédit : Skysails

Pionnière, la compagnie allemande Beluga Shipping vient d’acheter un système SkySails qui équipera un cargo de 140 m de long. L’aile fera 160 m2.

Partager l'article :