Le projet KiteGen

Des gigantesques voiles permettent de capter les vents qui circulent
à très haute altitude - crédit : Kitegen

Inventé par l’ingénieur italien Massimo Ippolito, le projet Kite Gen a pour but de produire de l’électricité en exploitant les vents qui circulent à très haute altitude, entre 500 et 10000 mètres.

Principe de fonctionnement du Kitegen

Centrale eolien altitude KiteGen

Une plateforme circulaire placée au sol est entraînée en rotation par des voiles géantes
crédit : Kitegen


Une centrale à voile libre est constituée d’une plateforme circulaire placée au sol sur laquelle sont accrochés de très longs câbles reliés à des voiles géantes.

La plateforme circulaire est entraînée en rotation par la force des vents en altitude et entraîne une turbine pour produire de l’électricité.

La position de ces derniers est contrôlée électroniquement et l’ensemble fait tourner le manège qui .

Pour que cela fonctionne, les dimensions doivent être généreuses : au moins cent mètres de diamètres pour la roue.

Avantages :
Les vents captés sont plus stables et plus puissants qu’au sol
Génératrice placée au sol
La surface de vent exploitée est proportionnellement au territoire occupé plus importante à celle d’une ferme éolienne "classique"
Inconvénients :
Obstacles techniques à surmonter dus aux forces qui s’exercent le système
KSU unité de manoeuvre de voile

Prototype d’une unité de manoeuvre de voile (KSU)
Deux treuils permettent de piloter une voile géante

Le KSU (Kite Steering Unit ou unité de manoeuvre de voile) permet de piloter automatiquement les voiles en altitudes. Chaque voile est reliée au sol par deux lignes chacune enroulées sur un treuil. Un logiciel permet de traiter les données des différents éléments (tension sur les cables, position, vitesse des voiles) et ainsi de piloter de façon autonome les cerfs-volants en commandant les moteurs des treuils afin de les synchroniser pour maximiser la production d’énergie.

Une centrale de ce type permet d’exploiter la force du vent sur une très grande surface, l’illustration ci-dessus montre le surface balayée par une centrale dont la plateforme au sol mesure 800 m de diamètre.

Pour exploiter une surface comparable, il faudrait approximativement 150 éoliennes au sol de dernière génération, soit une ferme éolienne de 40 km² (Les éoliennes au sol doivent être espacées entre elles pour éviter les turbulences et obtenir un rendement maximum) là ou ce type de centrale emploie approximativement 5 km² (périmètre de sécurité inclu).

Projets et prototypes de centrales à voiles KiteGen

le premier prototype Kite Gen prévu à l’horizon 2010

Le projet KiteGen

Le prix de l’énergie produite par une centrale KiteGen de 100 MW
devrait être inférieur à 0,03 € par kWh - crédit : Kitegen

En août 2006 le projet Kite Gen a reçu le premier prix au IXème Congrès mondial sur les énergies renouvelables.

Si les financements nécesaires sont réunis, le premier prototype du Kite Gen pourrait être installé d’ici 2010.

De nombreux obstacles techniques restent à surmonter, la puissance du vent exercée sur les voiles à des altitudes de plus de 800 mètres est tel qu’il va falloir concevoir des voiles et des câbles de très hautes résistance.

L’ingénieur Italien Massimo Ippolito et son équipe qui travaillent depuis 2002 sur le projet cherchent à maîtriser la position, la vitesse et l’accélération des voiles afin que ces dernières puissent évoluer dans le même espace aériens sans s’emmêler.

Puissance de 100MW pour un diamètre au sol de 800 mètres (estimations)

Le prix de l’énergie produite par une centrale KiteGen de 100 MW devrait être inférieur à 0,03 € par kWh

 

Pour en savoir +
Le site officiel du programme KiteGen

Partager l'article :