La ouate de cellulose est fabriquée avec des journaux et papiers recyclés. Le papier est broyé, défibré, centrifugé puis malaxé avec du sel de bore.

Ce traitement permet de le rendre résistant au feu, aux insectes et aux moisissures.

Les différentes techniques de mise en œuvre

L'isolation à la ouate de cellulose peut être réalisée selon différentes techniques :

  • Le soufflage (état sec) :
    Les flocons de ouate de cellulose sont soufflés afin de réaliser un remplissage intégral sur des surfaces horizontales (isolation au sol, dans les combles...)
  • L'injection (état sec) :
    Après avoir installé des caissons étanches, les flocons de ouate de cellulose sont injectés sous pression pour remplir entièrement le vide.
  • La projection (état humide) :
    la ouate de cellulose est projetée à l'état humide afin de tenir sur des surfaces verticales, elle est ensuite nivelée puis recouverte du panneau de finition (placoplâtre, bois ...)
  • panneaux semi-rigides isolants

Caractéristiques de l'isolation à la ouate de cellulose

isolation ouate cellulose

Soufflage de flocons de ouate afin d'isoler des combles - crédit photo : Entreprise Solaris, isolation à la ouate de cellulose dans l'Ain

La ouate de cellulose procure une excellente isolation thermique en hiver mais protège aussi contre les chaleurs d’été car elle possède un très bon déphasage thermique.

Considérée comme un des isolants résistant le mieux aux variations de températures, la ouate de cellulose peut ainsi accumuler la chaleur près de 5 fois plus longtemps que de la laine de verre.

En été, le ouate permet de préserver la fraîcheur de l’habitation.

Avantages :
Bonne isolation thermique ( λ = 0,04 W/m.K. )
Production à base de matériaux recyclés (papiers, journaux ...)
Très bon déphasage thermique, permet d'apporter une inertie thermique au bâtiment.
Résistance au feu (classée M1), aux insectes et aux moisissures grâce à l'ajout de sel de bore
Le moins cher des isolants naturels
Inconvénients :
Le sel de bore, considéré comme nocif, est nécessaire pour rendre la ouate résistante au feu, aux rongeurs et aux insectes.
Cependant sa teneur a été fortement réduite au profit du sulfate de sodium considéré comme non-toxique.
La pose via des techniques utilisant la ouate à l'état sec (soufflage ou injection) nécessite une protection respiratoire.

Partager l'article :