Inertie thermique de la maison

L'inertie thermique d'une maison dépend des matériaux qui composent son intérieur. Plus ces matériaux sont lourds, plus la capacité de la maison à stocker la chaleur est grande - crédit : Ecosources

L’inertie thermique d’un bâtiment est sa capacité à emmagasiner puis à restituer la chaleur de manière diffuse. Plus l’inertie d’un bâtiment est forte, plus il se réchauffe et se refroidit lentement.

L'inertie thermique permet d'obtenir un déphasage thermique (décalage dans le temps) par rapport aux températures extérieures :
Ainsi lorsqu'on chauffe une maison, les éléments à forte inertie (murs, dalles, ...) vont accumuler de la chaleur et vont ensuite la restituer pendant des heures, même si on coupe le système de chauffage.

L'inertie thermique d'une maison dépend de la masse des matériaux qui composent son intérieur (murs, cloisons, planchers...). Plus ces matériaux sont lourds, plus leur inertie thermique est importante.

Attention à ne pas confondre inertie et isolation :
L'isolation permet de limiter les déperditions de chaleur et l'inertie permet d'emmagasiner de la chaleur.

Isolation et inertie thermique dans une maison en pierre

La plupart des maisons sont isolées par l'intérieur. Pourtant, pour tirer le meilleur profit de l'inertie thermique d'un bâtiment en pierre, il serait plus judicieux d'isoler par l'extérieur :

En hiver, avec une isolation intérieure

Isolation par l'intérieur de la maison et inertie thermique

Le mur en pierre ayant une forte inertie, il emmagasine le froid extérieur - crédit : La rédaction d'Ecosources

En hiver, lorsque la température extérieure est froide, le fait d'avoir une maison en pierre à forte inertie thermique peu présenter des désavantages :

- Plus son inertie est importante, plus la maison sera longue à chauffer.

A l'image du schéma ci-contre, lorsque l'isolation est effectuée par l'intérieure, le mur en pierre va emmagasiner le froid extérieur. Celui ci sera heureusement stoppé par l'isolation intérieure de la maison, mais ce système n'est pas optimal.

En hiver, avec une isolation extérieure

Isolation par l'extérieur de la maison et son inertie thermique

Le mur en pierre ayant une forte inertie, il emmagasine la chaleur intérieur et la restitue - crédit : La rédaction d'Ecosources

Si on procède à une isolation par l'extérieur, le mur en pierre va emmagasiner la chaleur intérieure puis la restituer et le froid extérieur va être stoppé par l'isolation.

L'inertie thermique des murs sera alors utilisée dans le bon sens, la température intérieure stable et confortable.

En 2008, on comptabilisait en France environ 2,5 millions de m² d'isolant extérieur posé par an, contre 30 millions de m² en Allemagne et 26 millions en Pologne .

En été

L'inertie thermique d'une maison en été permet de conserver les températures fraîches de la nuit tout au long de la journée et ainsi d'éviter la surchauffe de la maison.

Inertie thermique d'une maison bioclimatique en bois, paille, parpaing de chanvre ...

Une maison réalisée entièrement en bois aura une faible inertie thermique.
Même si son isolation est irréprochable, la maison n'aura pas une grande capacité à stocker la chaleur :

  • En hiver , les apports solaires de la journée ne seront pas conservés longtemps, la chaleur émise par le système de chauffage devra être importante et continue pour que la maison ne se refroidisse pas pendant la nuit.
  • En été , la maison risque de surchauffer pendant la journée

Pour augmenter l'inertie thermique de ce type de maison, il va falloir augmenter la masse des éléments internes de la maison : cloisons en briques, dalles en bétons, dalles de plancher... ou en utilisant une des techniques décrites ci-dessous.

Lorsque la masse intérieure d'une maison en bois est importante, le principe se rapproche alors d'une maison en pierre isolée par l'extérieur.
Les murs en bois permettent d'obtenir une excellente isolation et les éléments internes pourront être rapidement chauffés.

Différentes techniques pour augmenter l'inertie thermique d'une maison

Le mur Trombe

Un mur Trombe permet d'augmenter l'inertie d'une maison par inertie de transmission

Le mur Trombe permet d'augmenter l'inertie thermique d'un bâtiment - crédit : Ecosources

Un mur Trombe est un mur en pierre, brique ou béton placé devant une vitre pour créer un effet de serre.

Surélevé et placé à quelques centimètres de la vitre, ce mur à forte inertie accumule le rayonnement solaire du jour et le restitue pendant la nuit.

Pendant la journée, l'air froid s'engouffre sous le mur et monte en s'échauffant avant d'être réinjecté dans l'habitacle.

Pendant la nuit, l'énergie captée la journée va être restituée dans l'habitacle sous forme de rayonnement thermique infrarouge.

Le mur Masse

Dans un habitat bioclimatique vitré au sud, un mur masse placé au nord permet de capter les apports solaire de la journée et de les restituer pendant la nuit sous forme de rayonnement thermique.

Partager l'article :