FICHE PROJET

Type :
AUTOCONSTRUCTION

Lieu :
Commune de Rillieux-la-Pape, 69140 Rhône, France

Année de réalisation : 2013

Durée des travaux : 1 mois

Budget matériaux : (Toiture de 40m²)
- Vérification et renfort charpente : 500€
- Traitement Xylophène : 700€
- Structure porteuse : 400€
- Isolant (~20cm x 40m²) : ~700€
- Frein vapeur + scotch + bandes : 200€
- Placo : 200€
- Bande + Joint :100€
- Divers : 200€

TOTAL : ~ 3000

Isolation des rampants sous toiture en panneaux de fibre de bois avec pour objectif d'améliorer l'isolation thermique et phonique du bâtiment.
Chantier de rénovation en autoconstruction dans une maison en pisé avec une charpente et toiture ancienne.

Le choix de la fibre de bois pour ce chantier :

  • Même prix que la laine de roche (~ 8,5€ / m² pour 100mm d'épaisseur)
  • Résistance thermique équivalente aux laines minérales (R = 2.77 pour 100mm d'épaisseur)
  • Densité importante (50kg/m3) qui permet d'obtenir une bonne isolation phonique et un déphasage thermique important (améliore le confort sous les combles en été).
  • Régulation hygrométrique et résistance à l'humidité.
    (Cette toiture ancienne ne possédant pas de pare pluie, la neige entrainée par le vent peut se glisser sous les tuiles et humidifier l'isolant).
  • Résistance au tassement (contrairement à la laine de verre qui peut se tasser dans le temps et perdre de ses capacités isolantes).
  • Facile à couper (en comparaison à la laine de chanvre dont les fibres sont très résistantes).
  • Mise en œuvre sans irritation de la peau ou des voies respiratoires (par rapport aux laines minérales)
  • Isolant 100% naturel et recyclable (pour la future rénovation ou déconstruction ! ;)

L'isolation des combles pas à pas

Renfort et traitement de charpente

Mise à nue et nettoyage de la charpente qui n'est pas toute jeune. Cette dernière a été entièrement vérifiée par un charpentier qui a doublé certains chevrons et traité l'ensemble au xylophène (pulverisaon et injection dans les pannes).
Les futures poutres apparentes sont poncées. Ci-dessous, une panne a également été doublée par sécurité.

Renfort et traitement de la charpente au xylophène

 

Acheminement des panneaux de laine de bois

Livraison panneau de fibre de bois sur le chantier

 

Réalisation d'une structure bois auto-porteuse

Pour maintenir l'isolant et fixer le Placo, une structure autoporteuse (faible portée ~3,5 Mètre) a été réalisée et fixée dans les murs en pisé à l'aide de tirefonds.

La charpente étant ancienne, cette structure a deux objectifs :
- soulager la charpente du poids de l'isolation et du Placo
- se réserver la possibilité de refaire la toiture à l'avenir sans avoir détruire les plafonds.

L'avenir dira si c'était une bonne idée...

Structure autoporteuse pour l'isolation des combles

 

Pose de la première couche d'isolant entre les chevrons

Une mezzanine a été construite sous les combles, il est donc impératif d'optimiser l'espace pour avoir une hauteur sous plafond acceptable.
Une première épaisseur d'isolant est donc placée entre les chevrons (cela permet de gagner une dizaine de cm).

Pour limiter les risques de condensation, une lame d'air doit être respectée entre le panneau de fibre de bois et la volige.
L'air pourra ainsi circuler sous la couverture et sécher l'ensemble (charpente + isolant) si besoin.
Ici il y a 3 cm à 4cm c'est un peu léger.. Même si aucune condensation n'est apparue durant l'hiver, l'idéal est de laisser l'épaisseur du chevron si possible.

pose d'un panneau de fibre de bois entre les chevrons

 

Découpe d'un panneau de fibre de bois

Avec une scie à bois ou un couteau spécial isolant, le panneau de fibre de bois se coupe facilement.

Découpe d'un panneau de laine et fibre de bois.

Les panneaux se tiennent plutôt bien entre les chevrons.

isolation du toit en laine de bois

Suite de la structure porteuse

Les chevrons sont espacés tous les 60cm pour croiser une deuxième couche d'isolant, fixer le pare vapeur et visser le Placo.
L'encadrement du velux est réalisé dans la foulée.

Préparation des suspentes pour la pose du placo

Couches croisées

La pose des panneaux isolants en couches croisées améliore l'isolation et limite les ponts thermiques.
Ici on attendra une épaisseur d'environ 18cm d'isolant soit un R = 5. (Pour réaliser une isolation type BBC il faudra au moins R=7).

couche d'isolant croisée

Pose du pare vapeur

La pose d'un pare vapeur (ou frein vapeur) va empêcher la vapeur (l'humidité générée par les activités humaines) de se condenser dans l'isolant.
En complément d'une bonne aération, cela va permettre d'éviter ou de limiter le développement de moisissures et autres champignons entre l'isolant et la charpente.

Pose du frein ou pare vapeur

Le pare vapeur est directement agrafé sur la structure bois.

isolation laine de bois des rampants sous toiture

Jonctions du pare vapeur avec les poutres et les murs

Un scotch spécial (qui coûte une fortune) est utilisé pour les jonctions pare vapeur / bois.
Pour les jonctions avec les murs, on utilisent une bande grillagée qui sera prise dans le futur enduit terre.

Bande de jonction entre le pare vapeur et le futur enduit terre sur le mur en pisé

Pose du Placo

Les plaques de Placo sont fixées directement à la structure bois.

Fixation des plaques de placo au plafond

Encadrement du velux et finitions

Les panneaux de fibre de bois sont rabattus pour éviter les ponts thermiques autour du velux.

Isolation de l'encadrement du velux à l'aide de fibre de bois

Pose du pare vapeur dans l'encadrement du velux.

Finitions de l'encadrement du velux : frein vapeur et Placo

Rendu final après peintures et enduits

Fin de chantier fibre de bois et enduit terre

Partager l'article :