La première voiture à hydrogène arrive en France. Il s'agit d'une berline lancée au Japon par le constructeur Toyota il y a presque deux ans, et qui commence à faire son entrée sur le marché européen. Elle est déjà disponible en Allemagne, au Royaume Uni, au Danemark et en Belgique.

Voiture à Hydrogène Toyota Mirai

C'est l'entreprise Air Liquide qui se fait le premier acquéreur de cette berline proposée exclusivement aux entreprises sur notre territoire. Non sans hasard, puisque Air Liquide s'intéresse au développement de stations à hydrogène avec l'installation effective de près de 80 stations dans le monde, et l'ambition de développer ce type d'installations sur l'hexagone.

La Mirai de Toyota est une voiture à hydrogène propulsée par un moteur électrique, offrant à ses utilisateurs une autonomie de 500km en effectuant un plein en quelques minutes. L'hydrogène y est utilisé comme carburant pour produire de l'électricité via une pile à combustible, tandis qu'une batterie permet de récupérer et stocker de l'énergie en cas de freinage et décélération pour apporter un complément lors des phases d'accélérations.

Le développement de ce type de véhicule ne sera qu'anecdotique en France, tant que le réseau d'approvisionnement en hydrogène restera quasi inexistant. Il n'existe en effet que 5 stations à hydrogène, installées sur les communes d'Albi, Saint Lô, Grenoble et Lyon, et ces dernières sont privatives et non publiques. En comparaison, l'Allemagne compte environ 50 stations publiques et projette d'en installer 400 d'ici 4 ans.

L'hexagone commence enfin à développer son offre en bornes de recharges électriques et il faudra vraisemblablement attendre plusieurs années pour que l'alternative hydrogène émerge véritablement.