Le projet industriel NEMO «New Energy for Martinique and Overseas» prévoit de construire une centrale pilote à énergie thermique des Mers (ETM) en Martinique.

NEMO, la centrale ETM développé par DCNS et Akuo Energy en Martinique

La future centrale ETM Offshore utilisera la différence de température entre les profondeurs et la surface des océans pour produire de l'énergie - Crédit : DCNS

Développé par DCNS et Akuo Energy, ce projet a récemment été désigné lauréat du programme NER 300 par la Commission Européenne qui le financera à hauteur de 50%.

L’Énergie Thermique des Mers (ETM)

Aussi appelées OTEC, les centrales ETM exploitent la différence de température entre l’eau chaude des mers en surface et l’eau froide des profondeurs pour produire de l'électricité.

Ce procédé est adapté aux zones tropicales, là où le delta de température entre la surface et les profondeurs est le plus important.

A l'image de la géothermie, l’Énergie thermique des Mers permet de produire de l'électricité en permanence sans incertitude sur la ressource et les coûts.

Voir le dossier : Les centrales OTEC

Objectif : alimenter 35 000 foyers en Martinique

Cette future centrale électrique offshore de 16MW doit alimenter 35000 foyers Martiniquais en électricité. Sa construction, prévue sur 4 ans, sera assurée par le constructeur naval DCNS et l'exploitant Akuo Energy, spécialisé dans les énergies renouvelables.

Le programme européen NER300 financera le projet à hauteur de 72,1 millions d’euros.

Le projet NEMO a remporté un appel d'offre dans le cadre du programme NER300 (« New Entrant Reserve 300 ») qui permet de financer à hauteur de 50% des projets européens dédiés à la lutte contre le changement climatique.

Le financement du NER300 est assuré par la vente des quotas d’émission de CO2 du marché carbone européen.

Le projet NEMO en image

Partager l'article :