prototype hybride éolienne et hydrolienne au Japon

Remorquage du prototype vers la ville de Yobuko au Japon - Crédit photo : Binmei JP

Baptisée SKWID (le terme "squid" signifie calamar en anglais), cette éolienne offshore flottante de nouvelle génération a été développée par le constructeur naval Japonais MODEC.
Cette imposante machine est un hybride alliant une éolienne à axe vertical de type Darrieus pour capter l'énergie du vent, et une hydrolienne utilisant des pâles de type Savonius pour capter l'énergie des courants marins.

Le projet japonais Skwid, un hybride eolienne & hydrolienne

L’hydrolienne (partie basse) et l'éolienne (partie haute) - Crédit photo : MODEC

 

[VIDEO] Les premiers essais en images dans la ville de Yobuko :

Vers une nouvelle génération d'éolienne offshore ?

Ce prototype d'éolienne offshore flottante à axe vertical en rappelle un autre, actuellement développé en France :

VERTIWIND est un projet porté par la société Nénuphar et plusieurs grands acteurs de l'énergie (Technip, Edf EN, Alstom...). A l'image du SKWID Japonais, il associe une éolienne à axe vertical de type Darrieus et une barge flottante, mais ce système, plus simple, ne comprend pas d'hydrolienne.

Vertiwind, l'éolienne flottante offshore de la société Nenuphar et Inflow

 Le projet Français d'éolienne offshore à axe vertical VERTIWIND - Crédit photo : Technip / Nenuphar / EDF EN

 

Ces technologies innovantes présentent plusieurs avantages :

  • Les éoliennes flottantes, sans fondations, peuvent opérer partout sans impact sur le milieu marin.
  • Elles peuvent être remorquées, ce qui limite les frais d'installation et de maintenance.
  • La génératrice se situe au bas de l'éolienne, abaissant son centre de gravité et facilitant sa maintenance.
  • L'éolienne Darrieus est adaptée aux vents forts et multidirectionnels.

 

 

Partager l'article :