A l'approche du débat sur la transition énergétique, la CRE (Commission de Régulation de l'Énergie) a édité en Avril dernier un rapport analysant les coûts et la rentabilité des installations de production d'énergie renouvelable dans trois filières : le solaire, l'éolien et la biomasse.

Le rapport de la commission recommande de généraliser les appels d'offre pour abaisser le côut des renouvelables

La Commission pointe du doigt les effets pervers du système d'obligation d'achat à prix bonifiés mis en place au début des années 2000.
Ce système oblige l'opérateur historique EDF à acheter la production d'origine renouvelable à prix fixe.

Dans une phase de développement, ce système a permis de lancer les différentes filières, mais certains tarifs d'achat surévalués ont parfois abouti à des comportements spéculatifs et des effets d’aubaine.

La CRE recommande de recourir davantage aux appels d'offre

Dans son rapport, la commission de régulation de l'énergie émet plusieurs recommandations pour éviter que les financements publics ne donnent pas lieu à des profits excessifs et que le développement des énergies renouvelables soit assuré au meilleur coût.

  • Recourir de préférence aux appels d’offre plutôt qu’au tarif d’achat unique. La mise en concurrence des acteurs permettra de révéler les meilleurs prix.

  • Revoir les tarifs d’achat de façon périodique en s'appuyant sur la rentabilité constatée des installations existantes.

 

Plus d'informations

 

Partager l'article :